Al Azhar cautionne le mur entre Ghaza et l'Égypte : « Ceux qui s'opposent à sa construction violent la loi islamique »

Publié le par Mr.Green

Publié le 2 janvier 2009 sur le site Alter Info
Par Salima Tlemçani/ El Watan/Algérie

peres-tantawi.jpg
Pour rappel, en 2004 la France s’était aussi servie de ce vendu de Tentaoui pour légitimer l’interdiction du voile islamique à l’école ; mettant ainsi bien à mal à l’époque les sempiternels refrains de nos dirigeants politiques toujours prêts à claironner qu’il ne faut pas d’ingérence de l’étranger dans les affaires intérieures de la France surtout dans les questions se rapportant à l’islam ; mais cela est une autre question....!!!

Une prétendue autorité religieuse qui cautionne une décision génocidaire ; c’est le summum de l’amoralité atteint !!! C’est là qu’on voit combien les autorités égyptiennes et Israël vivent une relation des plus fraternelles et des plus malsaines!!!

Tentaoui c’est l'odieuse caution islamique du pouvoir égyptien. Peuple musulman du monde réveillez-vous pour dénoncer l’utilisation de la religion musulmane à des fins génocidaires!!!

Nous en profitons pour rappeler un hadith ô combien connu dans la tradition islamique.

D'après `Abd-Allah ibn `Umar (qu'Allah soit satisfait de lui), l'Envoyé d'Allah (pbAsl) a dit: « Une femme fut châtiée en Enfer à cause d'une chatte qu'elle avait enfermée jusqu'à sa mort: elle ne lui avait donné ni à boire ni à manger quand elle l’avait enfermée et elle ne l'avait pas libérée pour qu'elle se nourrisse des bestioles de la terre. »


On n'ose pas imaginer la hauteur du châtiment de ceux qui cautionnent au nom de l'islam l'enfermement total d'enfants, de femmes et d'hommes dans la bande de Gaza?!

Dans un communiqué publié hier par la presse égyptienne, le Conseil de recherche islamique d’Al Azhar, à l’issue d’une réunion présidée par l’imam Mohamed Sayed Tantaoui, nommé par le président Hosni Moubarak, a qualifié de « légitime le droit de l’Egypte de construire une barrière qui empêche les nuisances venant des tunnels construits sous Rafah », la ville frontalière entre l’Egypte et la bande de Ghaza.

Commenter cet article